Caroline JAYET : « Le conflit n’est jamais quelque chose de confortable »