Partagez et enrichissez ce contenu avec votre perception

Coupe du Monde TTI – Cristiano Ronaldo

C’est l’évènement le plus suivi dans le monde entier. TTI Success Insights ne pouvait donc pas passer à côté. Expert dans l’évaluation RH, nous allons tenter de décrypter la personnalité de plusieurs joueurs, à travers des comportements ou des actions de jeu, ou analyser des faits de jeu. Sans vouloir faire rentrer les joueurs dans des cases, ni en tombant dans la caricature, mais plutôt en essayant de comprendre comment et pourquoi certains joueurs agissent de telle ou telle manière.

Après une première journée, place aux deuxièmes rencontres des poules et focus sur l’un des meilleurs joueurs au monde, Cristiano Ronaldo.

Analyser la personnalité du Portugais ne semble pas chose aisée. Entre un profile dominant ou influent, les débats font rage au sein de nos équipes. Nous avons donc tranché ! L’une des caractéristiques premières de Cristiano Ronaldo est qu’il est toujours à la recherche de reconnaissance. Il souhaite être au centre des attentions. Il suffit de regarder comment il célèbre ses buts (en pointant sur doigt sur son torse). Il aime que les autres l’aiment. Son apparence, ses célébrations, sa vie privée sur les réseaux sociaux. L’attaquant du Real Madrid est expressif. Il souhaite également exprimer ses opinions sans qu’on le fasse à sa place. Il attend, en revanche, qu’on le complimente.

L’AVIS (officiel) :

Cristiano Ronaldo est « un jaune ». Il a un style Influent. Il est optimiste, persuasif, expressif et a besoin de reconnaissance.

L’AUTRE AVIS (officieux) qui a fait débat :

Cristiano Ronaldo est « un rouge ». Il est dans la dominance. C’est un homme de défi, ambitieux, volontaire.

Analyser la personnalité du Portugais semble plutôt aisé. Son profil : ambitieux, tenace, dynamique volontaire, audacieux. Autant de superlatifs qui prouvent que le joueur du Real Madrid en veut toujours plus. Il veut dominer son sport, être le meilleur, et surtout être le propre acteur de sa réussite. Son palmarès parle pour lui. Le premier match de la coupe du monde face à l’Espagne le prouve. Un triplé pour marquer de son empreinte cette rencontre. Il suffit également de voir son comportement dans un match. Il veut gagner. C’est aussi simple que cela. Pour y arriver, il se fixe des objectifs et des défis. Et si cela ne se passe pas comme prévu, il repart de plus belle. Il assume les difficultés, se remet en question et veut tout de suite repartir à la conquête de nouveaux défis. Aussi, pour se sentir en confort, il a besoin d’être soutenu dans sa quête. On peut le voir lorsqu’il renégocie ses contrats ou lorsqu’il se fait remplacer en cours de match. Il n’aime pas qu’on décide pour lui.