Partagez et enrichissez ce contenu avec votre perception

Coupe du monde - L'analyse du profil de Zidane

Petite parenthèse dans cette Coupe du Monde 2018 et retour 20 ans en arrière. Tout le monde se souvient de cette date, ce fameux 12 juillet 1998, où la France remporte son premier titre de champion du monde face au Brésil !

Le 12 juil. 2018
Partagez et enrichissez ce contenu avec votre perception

Coupe du monde – Zinedine Zidane

L’occasion pour nos équipes de tenter d’esquisser le style comportemental du joueur qui a marqué de son empreinte cette finale : Zinedine Zidane.

Ses coups de sang et son fameux « coup de boule » sur Materazzi ne font pas, forcément, de Zizou «un rouge». Ce serait réducteur et trompeur.

Le profil du Marseillais semble plutôt tendre vers un profil « Stabilité ». Il est calme, au service des autres, du collectif. C’est un affectif. Cela se voit dans sa relation avec ses coéquipiers et dans son jeu. Il était milieu de terrain et organisait le jeu. Il a de grandes capacités à obtenir le soutien des autres et aime travailler en équipe. Il préfère les environnements stables. Il n’a connu que 4 clubs dans sa carrière et il aime avoir sa routine. Cela avait d’ailleurs été retranscris dans une publicité (« D’abord la jambe gauche… »). C’est un leader calme, détendu, qui ne se met pas en avant. Il renforce la cohésion du groupe. Il recherche la stabilité au travers de l’acceptation et de l’intégration par les autres. Sur le plan de la communication, on le voit peu dans les médias. Ses interviews sont rares et il réserve ses opinions. Ses limites : on dit souvent d’un « Vert », que c’est le calme avant la tempête. En situation de stress ou d’inconfort, il peut devenir autoritaire et perdre ses nerfs. Ce qui a été le cas plusieurs fois dans sa carrière, notamment lors de son dernier match face à l’Italie et son coup de tête sur Materazzi.

L’AVIS DE TTI :

Zizou a profil « Stabilité ». Il est patient, persévérant, à l’écoute et méthodique.

Une petite précision concernant ce profil qui est à mettre en relation avec son passé de joueur. Désormais entraîneur, le natif de La Castellane semble aussi voir son côté « Rouge » (Dominance) prendre le dessus. Il n’est plus fondu dans un collectif, il est le leader de l’équipe, celui qui dirige. Son envie de relever des challenges, de se donner les moyens d’atteindre ses objectifs en sont des exemples. Le côté « Dominance » était présent avant bien évidemment, mais n’était pas son style comportemental majeur.

Articles susceptibles de vous plaire

Nos derniers articles

Recrutement et cohésion en période d’ultra-croissance

La période de pandémie traversée par tous depuis mars 2020 n'a pas eu que des répercussions négatives pour les entreprises. Certaines,...

Il y a 13 jours
Revenir au bureau ? Non merci !

L’heure du déconfinement a sonné et les mesures en faveur du télétravail s’allègent. Les collaborateurs reviennent progressivement au...

Il y a 5 mois
"Être au clair avec soi-même pour entrer en relation"

Jade Plantin accompagne les entreprises depuis plus de 20 ans en tant que consultante, coach et facilitatrice. Sa spécialité ? La...

Il y a 6 mois

Articles à découvrir

Infographie : La qualité de vie au travail, un enjeu majeur des RH

Il y a quelques semaines, nous vous parlions des effets du bonheur sur la productivité d’un salarié, aujourd’hui intéressons-nous au...

Il y a environ 5 ans
Le télétravail en France

Il est difficile de savoir combien de personnes font du télétravail, les études étant bien souvent trop anciennes, néanmoins une étude de...

Il y a plus de 2 ans
Formation : passons en mode projet

Kick off meeting, équipe pilote, indicateurs de performance… Ces termes font aujourd’hui partie du jargon de toutes les entreprises qui...

Il y a environ un an