Partagez et enrichissez ce contenu avec votre perception

La QVT, cette notion subjective et pourtant indispensable

Selon une infographie de GEREP, 78% des professionnels des RH considèrent le bien-être au travail comme un vrai enjeu. Cependant, et malgré la pertinence, seul 47% ont mis en place des actions concrètes pour améliorer la qualité de vie au travail (QVT). Et si la véritable QVT n’était pas un modèle à appliquer mais un environnement à créer et à penser en fonction de chaque personne ?

Le 27 avr. 2017
Partagez et enrichissez ce contenu avec votre perception

Les notions fondamentales de la QVT sont remises en question

Lorsque s’est posée la question de l’amélioration de l’environnement de travail, de nouveaux modes organisationnels sont apparus tels les open-spaces, les flex offices, les clean desks ou encore les sharing desks. Autant de nouveaux anglicismes pour définir des nouvelles tendances traduisant surtout une perpétuelle recherche de LA solution. Et pour cause, chaque poste a sa spécificité, les besoins ne sont pas les mêmes. On peut alors se questionner sur ce qu’est vraiment la qualité de vie au travail ? Sur quels critères nous basons-nous pour juger si celle-ci est bonne ou bien mauvaise ?

La QVT reste une notion très subjective

Si la QVT désigne un ensemble qui permet de concilier à la fois bien-être et performance, on ne peut y répondre par de simples aménagements physiques. Car ces derniers peuvent aussi bien créer des leviers pour certains que des freins pour d’autres. Nous sommes tous différents. Nous avons une perception différente de l’environnement dans lequel nous évoluons. Nous avons donc des besoins et des attentes différents.

Se poser les bonnes questions

La personnalité est donc une dimension à ne pas oublier. Ainsi, pour développer un environnement sain il faut avant tout s’interroger de manière cohérente :

  • Quel est le comportement de nos collaborateurs dans leur environnement de travail ?
  • Qu’est-ce qui va motiver les membres de nos équipes dans leurs fonctions ?
  • Où se situent leurs zones de confort et leurs facteurs de stress ?

Des enjeux multiples

Mieux connaître ses collaborateurs permet de mieux comprendre ce dont ils ont besoin pour être épanouis dans leurs fonctions. La personnalité est un facteur essentiel d’une QVT réussie. Et il ne s’agit pas que d’un sentiment de bonheur au travail mais d’un enjeu bien plus important pour l’entreprise. Qui dit bien-être au travail dit également amélioration du sentiment d’appartenance et donc de la performance et de l’implication des salariés. La QVT a une réelle influence sur l’engagement des personnalités qui composent une équipe. C’est un sujet à ne pas négliger mais à bien comprendre dans son intégralité et où l’humain ne doit jamais être oublié.

Articles susceptibles de vous plaire

Nos derniers articles

Recrutement et cohésion en période d’ultra-croissance

La période de pandémie traversée par tous depuis mars 2020 n'a pas eu que des répercussions négatives pour les entreprises. Certaines,...

Il y a 13 jours
Revenir au bureau ? Non merci !

L’heure du déconfinement a sonné et les mesures en faveur du télétravail s’allègent. Les collaborateurs reviennent progressivement au...

Il y a 5 mois
"Être au clair avec soi-même pour entrer en relation"

Jade Plantin accompagne les entreprises depuis plus de 20 ans en tant que consultante, coach et facilitatrice. Sa spécialité ? La...

Il y a 6 mois

Articles à découvrir

Une évaluation RH qu’est-ce que c’est ? Partie 3 : La certification

Depuis le début de ses activités, TTI Success Insights est constamment tourné vers ses certifiés. C’est pourquoi, de nombreux temps de...

Il y a plus de 5 ans
Ne vous privez pas de penser

La rentrée approche et la "pause estivale" sera bientôt derrière nous. Cet été, les gens aspiraient à de vraies vacances comme pour...

Il y a environ un an