Partagez et enrichissez ce contenu avec votre perception

Recrutement et cohésion en période d’ultra-croissance

La période de pandémie traversée par tous depuis mars 2020 n'a pas eu que des répercussions négatives pour les entreprises. Certaines, dans des secteurs porteurs, ont pu tirer leur épingle du jeu. C’est notamment le cas de Cadiou, fabricant de portails, clôtures et garde-corps en aluminium et PVC, qui a vu son chiffre d'affaires exploser depuis quelques mois. Hervé Le Bot, directeur des ressources humaines, a accepté de partager avec nous les nouveaux enjeux RH du groupe. 

Le 16 nov. 2021 Illustration Recrutement et cohésion en période d’ultra-croissance
Partagez et enrichissez ce contenu avec votre perception

Gestion de la crise pour une entreprise en croissance

Les différents confinements et, plus généralement, la crise sanitaire ont rebattu les cartes des dépenses des foyers.

Les Français ont préféré investir dans leur maison. D’après une étude du CSA et Cofidis, réalisée en mars 2021, 48% d’entre eux ont réalisé des améliorations dans leur logement. Un chiffre important qui traduit l’explosion d'activités comme l’ameublement, les travaux ou l’aménagement intérieur et extérieur. C’est le cas de Cadiou.

Pour l’entreprise, très peu d’arrêt d’activité et pas de licenciement. Tout le monde est revenu à son poste rapidement et avec beaucoup d’enthousiasme et de belles perspectives pour la suite.
Et l’entreprise a eu besoin de recruter pour absorber la hausse d’activité.

Recruter en période post crise sanitaire

L’année dernière, Cadiou a recruté 40 personnes et, cette année, près de 50 postes sont à pourvoir.

Rebranding de la marque employeur

Pour devenir plus concurrentiel et attirer de possibles talents, Cadiou a dû recapitaliser sa marque employeur.

Pour Hervé Le Bot, DRH : “Mettre en avant nos process et notre image de marque a été décisif pour nos recrutements pendant et après la crise sanitaire”. Aujourd’hui, plus que des notions d'expertise et d’innovation, Cadiou met en avant ses valeurs familiales et humanistes. Le décor est posé : “La richesse de Cadiou, c’est son personnel”.

L’entreprise a pu s’appuyer sur son magazine biannuel, #Demain, créé en 2016, à destination des collaborateurs, clients et partenaires. Une réflexion a été menée en interne pour définir les objectifs jusqu’à 2025. Le pôle communication a été étoffé pour permettre à Cadiou d’être présent sur les réseaux sociaux et organiser des portes ouvertes pour les écoles et partenaires de l’emploi.

Un processus de recrutement qui porte ses fruits

Attirer des talents, c’est une première étape. Faut-il encore que ces derniers correspondent à l’entreprise.

Pour répondre à cette problématique, depuis 2016, Cadiou mise sur un parcours de recrutement un peu particulier. Pour les candidats, pas de CV. Les futurs collaborateurs sont embauchés suite à des tests permettant de déceler leurs capacités à fabriquer des portails.
Ensuite, les nouvelles recrues passent par un atelier école où ils apprennent pendant 3 semaines les notions théoriques et pratiques du métier.

“Cet atelier école est le meilleur moyen pour le salarié et pour l’entreprise de se rendre compte si cela va coller. C’est une immersion à vitesse grand V dans notre univers et avec les équipes”, confie Hervé Le Bot.

Construire une équipe qui fonctionne

Au-delà même du recrutement, l’enjeu pour une entreprise en ultra croissance est de réussir à créer une unité salariale qui fonctionne. Pour cela, il faut, d’une part, créer un groupe avec des profils compatibles et, de l’autre, fidéliser les collaborateurs.

Mettre les soft skills au cœur du recrutement

Hervé le Bot en est persuadé : “il faut recruter sur des soft skills. Si quelqu’un est compétent, c’est bien, s’il est compétent, qu’il est de bonne volonté et qu’il arrive à s’intégrer facilement, c’est encore mieux !”.

Formé aux outils TTI Success Insights, il recherche grâce à ce prisme à cerner les profils de ses collaborateurs pour leur offrir des perspectives professionnelles pouvant leur correspondre.

Fidéliser avec des projets d’avenir

Pour s’assurer un taux de turn-over bas, offrir une visibilité sur l’avenir est un pari gagnant. Chez Cadiou, une vision jusqu’à 2025 est offerte et concrétisée sur un intranet dédié.

Le groupe s’engage dans un projet innovant basé sur la collaboration. Tout le monde a son mot à dire. Cela permet aux salariés de s’investir dans une entreprise qui fait sens pour eux. Par exemple, Cadiou met en place des ateliers de réflexion pour travailler sur deux chantiers retenus : l’excellence et la créativité. Elle se lance aussi dans une démarche de fabrication éco-responsable. Un sujet qui devrait contribuer à apporter du sens aux collaborateurs sensibles aux enjeux environnementaux.
L’entreprise monte également des formations en interne pour que chacun trouve sa place et gagne en compétences.

 

Aujourd’hui, Cadiou continue son développement. Des postes restent encore à pourvoir mais avec 40 salariés engagés l’année dernière et un taux de turn over bas et constant, l’entreprise reste confiante pour la suite.

Articles susceptibles de vous plaire

Nos derniers articles

L'EQ : un meilleur indicateur de performance que l’intelligence dite “traditionnelle” ?

Le quotient émotionnel (EQ) ou intelligence émotionnelle est une thématique de plus en plus abordée dans le domaine des ressources...

Il y a 2 jours
L’importance de l’accompagnement mental dans le sport

Dans le sport, le mental est un facteur clé du succès. C’est pour cette raison que la majorité des athlètes de haut niveau se font...

Il y a 3 mois
Fabien Gengenbacher : s’aider des outils TTI Success Insights dans le milieu sportif

Et si la réussite d’une équipe sportive résidait dans la complémentarité de ses acteurs ? C’est en tout cas l’idée portée par Fabien...

Il y a 4 mois

Articles à découvrir

Donald Chantreau : « Les outils m’ont aidé à mieux connaître mes joueurs »

A l’instar de Frédéric Soyez (coach de l’équipe d’Espagne de Hockey sur Gazon), Donald Chantreau a lui aussi intégré les outils...

Il y a environ 6 ans
Benoit Fougerais : « Nous ne recherchons pas la quantité, mais la qualité »

PRET PRO est une enseigne nationale de courtage en financement professionnel qui accompagne des chefs d’entreprises sur la création ou la...

Il y a plus de 3 ans
 Christophe Haag : « Il faut ressentir une émotion pour pouvoir décider »

Professeur à emlyon business school en comportement organisationnel, Christophe Haag prône un management centré sur les émotions....

Il y a plus de 3 ans