Partagez et enrichissez ce contenu avec votre perception

Recruter lorsque le taux de chômage est historiquement bas

Les États-Unis sont en pleine croissance et cela se ressent sur l’emploi. Le taux de chômage est à la baisse : 3,7 % en juillet 2019. En France, nous sommes encore loin de ce chiffre mais la situation s’améliore depuis 2015. Le taux de chômage est ainsi passé de 10,6% à 8,4%. Et si ce plein emploi fait rêver, il pose une problématique : recruter des talents alors qu’ils sont tous en poste.

Le 21 nov. 2019
Partagez et enrichissez ce contenu avec votre perception

Le plein emploi fait rêver les États, mais c'est un cauchemar pour les entreprises et les recruteurs. Leurs annonces ne trouvent pas de candidats. Certains en arrivent à embaucher à tout prix, sans prendre la peine de s’assurer que le candidat correspond réellement au poste et qu’il pourra s’épanouir et faire avancer l’entreprise. Pourtant, un recrutement raté coûte cher : jusqu’à 45 500 euros, en incluant les frais de recrutement, de formation, la perte de productivité, la mise en péril de la relation client, la baisse du moral des autres collaborateurs... Quelle entreprise peut se permettre ce genre d'erreur ? Aucune. Quel que soit le contexte économique.

Les cinq conseils pour recruter malgré le plein emploi

Alors comment recruter quand les talents se font rares ? TTI Success Insights USA conseille 5 mesures :

- Promouvoir les valeurs fondamentales de votre entreprise

Aujourd'hui, les salariés recherchent l'équilibre entre leur vie personnelle et le travail. Ils s'épanouissent là ou leur talent est mis à profit mais aussi dans les entreprises qui collent à leurs valeurs. Communiquer sur sa marque employeur, sur ce qui constitue son identité permet de capter l'attention des candidats. L'entreprise s'adresse ainsi à leur cœur, à leur âme. Et sur le long terme, c'est un argument de fidélisation puissant.

- Définir une offre d’emploi individualisée

Au moment du recrutement, l'entreprise doit s'attarder sur les potentiels du candidat, et non sur ses expériences passées. Recruter un nouveau collaborateur, c'est débuter une aventure humaine basée sur les qualités de chacun. Ainsi, l'employé ne sera pas statique et cantonné à un poste. Il pourra évoluer au sein de la structure. Cette volonté se traduit dès l'offre d'emploi. Au lieu de rédiger une offre chantant les louanges et les objectifs du poste, mieux vaut communiquer sur les mérites de la personne au sein de la structure, en listant par exemple, les compétences que la personne pourra acquérir en travaillant dans l'entreprise.

- S'appuyer sur les salariés comme des ambassadeurs pour attirer les futurs collaborateurs

Véritables ambassadeurs de l'entreprise, les collaborateurs peuvent également proposer des profils en provenance de leur réseau. Ils ont tout intérêt à proposer des candidats prometteurs, aux valeurs similaires. La cooptation ne coûte quasiment rien à l'entreprise et a des taux de réussite élevés. Un bon employé peut en apporter un autre...

- Ne pas hésiter à faire appel à un recruteur professionnel

La mission des recruteurs consistent à connecter des employeurs et des candidats. Ce sont des professionnels donc mieux vaut leur faire confiance. Le dirigeant concentre ainsi son temps et son énergie à la croissance de son entreprise.

- Prendre le temps d’établir un job profil et utiliser des outils d’évaluation

En matière de recrutement, le besoin est toujours urgent et les entreprises cherchent à aller vite. Elles ne prennent pas le temps d'analyser leur besoin ni de vérifier ce qui a pu marcher - et ne pas marcher - dans les embauches précédentes. S'intéresser aux réussites passées permet de lister ce que les personnes doivent avoir et ce qu'elles pourraient avoir afin de définir le profil de poste. Une fois le point de repère établi, le seul moyen d'évaluer précisément les qualifications sont les outils d'évaluation. Ils dressent un tableau très clair d'une personne en se basant sur ses comportements, ses émotions, ses motivations et ses potentiels. Finalement, une période de pénurie pousse les entreprises à être créatives et innovantes dans leur recrutement. Patience, discipline et proactivité sont les clés pour attirer régulièrement et durablement les meilleurs profils.   Contenu issu de la traduction d'un article de TTI Success Insights USA : https://blog.ttisuccessinsights.com/how-to-recruit-top-talent-during-historically-low-unemployment-rates

Articles susceptibles de vous plaire

Nos derniers articles

Recrutement et cohésion en période d’ultra-croissance

La période de pandémie traversée par tous depuis mars 2020 n'a pas eu que des répercussions négatives pour les entreprises. Certaines,...

Il y a 13 jours
Revenir au bureau ? Non merci !

L’heure du déconfinement a sonné et les mesures en faveur du télétravail s’allègent. Les collaborateurs reviennent progressivement au...

Il y a 5 mois
"Être au clair avec soi-même pour entrer en relation"

Jade Plantin accompagne les entreprises depuis plus de 20 ans en tant que consultante, coach et facilitatrice. Sa spécialité ? La...

Il y a 6 mois

Articles à découvrir

La fonction commerciale, un réel enjeu où l’Humain ne doit jamais être oublié

On ne cessera de le répéter encore et encore, la compréhension de la personnalité est un sujet essentiel, pour la fonction RH certes,...

Il y a environ 5 ans
Partenariat entre TTI Success Insights et la start-up PRISMO

Le DISC de TTI Success Insights s’intègre au Prisme, un outil innovant qui permet aux candidats de se présenter en valorisant leurs...

Il y a presque 2 ans