Partagez et enrichissez ce contenu avec votre perception

Yves Le Bihan : « Le leader positif est celui qui est capable d’aller chercher le meilleur de ses collaborateurs »

Qu’est-ce qu’un leader positif ? Cette notion peut paraître utopique. Pourtant, elle semble bien prendre de plus en plus d’importance, et de sens, dans les modes de gouvernances des entreprises.  Rencontre avec le président de l’Institut Français du Leadership Positif, Yves Le Bihan.

Le 20 oct. 2017
Partagez et enrichissez ce contenu avec votre perception

 

COUV LeaderPositif

"Plus qu'un énième livre sur le thème du leadership"

« Le leader positif, psychologie positive et neurosciences : les nouvelles clés du dirigeant », écrit par Yves Le Bihan, sorti en 2016, « est plus qu’un énième livre sur le thème du leadership.  Vous pouvez y retrouver des exemples et des exercices pratiques pour développer le leadership positif. C’est un condensé du modèle et des outils proposés »

Comment vous est venue l’idée du leadership positif ?

J’ai constaté que les modèles d’organisation et de leadership, issus du XXe siècle, ne fonctionnaient plus dans notre monde actuel. J’ai donc souhaité réfléchir sur une nouvelle approche, que j’ai appelé leadership positif, qui repose sur trois piliers scientifiques : science de la psychologie positive, les neurosciences dites cognitives et la science contemplative. En combinant les trois, il m’a semblé intéressant de proposer un nouveau modèle sur l’art du leadership.

Est-ce important d’avoir une nouvelle approche ?

La profondeur des transformations inédites et vertigineuses que vit notre société mérite de repenser complétement les modèles du leadership. Il faut les révolutionner et le leadership positif est une voie possible.

Quelles méthodes ou modes de fonctionnement faut-il changer ?

On rencontre encore des modes de fonctionnement très hiérarchiques, directifs, très masculins. Le « command and control », désormais, ça irrite. Un dirigeant qui pense tout savoir, qui ne se remet jamais en question, qui n’est pas à l’écoute, aura beaucoup de mal à impacter ses nouveaux collaborateurs, notamment ceux de la nouvelle génération, qui arrivent sur le marché du travail. Il doit adapter un mode de leadership à l’environnement actuel, en ayant une écoute empathique, avec de l’authenticité.

Ce leadership positif est-il à mettre en relation avec la dimension humaine et l’intelligence collective ? 

La dimension humaine est fondamentale. Refonder, bâtir sa performance et la vision de l’entreprise sur les hommes et femmes qui la composent me semble essentielle. Et l’intelligence collective n’est qu’une des conséquences du leadership positif. Ce n’est plus possible de réussir seul. Mobiliser les énergies, les intelligences et les cœurs, des uns et des autres, devient incontournable. Le leader positif est celui qui est capable d’aller chercher le meilleur de ses collaborateurs, autour de ses valeurs, ses compétences et ses passions.

Le leadership positif doit donc s’axer autour de la personnalité du leader ?

Avoir une compréhension fine de soi-même est essentielle en tant que leader. Plus l’entrepreneur a une connaissance et une conscience de soi, que ce soit au niveau émotionnel ou physique, et plus il est capable d’incarner un leadership plus en confiance, plus inspirant. En apprenant à mieux vous connaître, vous vous créez votre propre personnalité, en acceptant vos forces et en assumant vos limites.

Les modes de gouvernance changent. Le rôle du leader est-il amené à évoluer lui aussi ?

Le leader doit avoir la capacité de décider et assumer ses décisions. Pour cela, il devra au préalable, écouter ses collaborateurs en interne et avoir une vision sereine de la réalité. Avoir une claire conscience du business, des révolutions techniques. Il restera seul à décider. En revanche, tout ce qu’il y a en amont se fera collectivement.

"Faire rayonner le leadership positif"

Le 30 novembre prochain aura lieu la 3e Nuit de l’Entreprise Positive, au Campus Saint-Paul à Lyon. « Nous souhaitions nourrir et faire rayonner le leadership positif. Le confronter à la réalité et l’enrichir perpétuellement » explique Yves Le Bihan. « C’est un pari de réunir des dirigeants, des chercheurs des entrepreneurs, pour prendre le temps de réfléchir. On est dans notre rôle de nourrir et d’organiser cette communauté à travers trois thèmes : partager, inspirer et agir. Pour tous ceux qui veulent réinventer l’art du leadership dans un monde digital. »

 

Téléchargez notre revue Perceptions pour découvrir d’autres articles, interviews et dossiers RH !

Articles susceptibles de vous plaire

Nos derniers articles

Comment préparer les équipes à une transformation de leur métier ?

Avec l’ère de la digitalisation et de la demande de profils transversaux, les métiers d’hier ne sont plus ceux d’aujourd’hui. Face à ce...

Il y a 14 jours
Réengager les équipes autour d'une nouvelle culture d'entreprise

La vie d'une entreprise n'est pas linéaire : changement de direction, modification du positionnement de marque, nouveaux enjeux. Quelles...

Il y a environ 2 mois
Recrutement et cohésion en période d’ultra-croissance

La période de pandémie traversée par tous depuis mars 2020 n'a pas eu que des répercussions négatives pour les entreprises. Certaines,...

Il y a 2 mois

Articles à découvrir