Partagez et enrichissez ce contenu avec votre perception

Formation : passons en mode projet

Kick off meeting, équipe pilote, indicateurs de performance… Ces termes font aujourd’hui partie du jargon de toutes les entreprises qui mènent des projets. Pourtant, lorsqu’il s’agit de penser et de déployer un plan de formation, cette méthodologie disparait. Les ressources sont limitées : il faut former vite et pas cher. Il est pourtant urgent de redonner du sens aux actions de formation.

Le 01 oct. 2020
Partagez et enrichissez ce contenu avec votre perception

Par Florie Fonterme, Responsable Pédagogique et Relations Entreprise chez TTI Success Insights

 

Projet de formation. Cet intitulé comporte un nom crucial et trop sous-estimé : le projet. Car la formation est avant tout un projet d’entreprise. Comme tout projet, il doit coller à la stratégie de l’entreprise et être considéré comme un investissement. Son avancée doit être traquée et sa performance mesurée.

Or, c’est trop rarement le cas quand il s’agit de formation. Encore trop d’entreprises se contentent de répondre à une obligation légale, sans apercevoir le levier de croissance que représente la montée en compétences. D’autres surfent sur la marque employeur sans lier formation et stratégie globale. Globalement, peu de moyens sont consacrés à la mise en place du plan de formation.

Prendre conscience de la richesse humaine

Et cette crise sanitaire et économique semble entériner ces fonctionnements. La formation n’est pas une priorité pour les entreprises. Et pourtant, elle devrait l’être. Qu’est-ce qui fait aujourd’hui la réussite d’une entreprise ? Son produit, son service ? Non. Son unicité repose sur ses hommes et ses femmes. Ils sont sa première richesse. C’est grâce à eux que l’entreprise pourra innover, se renouveler, rebondir, pivoter. Il devient alors primordial de mesurer la richesse humaine dont dispose l’organisation en vue de l’exploiter au maximum, au sens noble du terme. Mettre les bonnes personnes au bon endroit, c’est tout l’enjeu de la reprise économique.

Prévoir des indicateurs de performance pour la formation

Cette mobilité passe par la formation. La montée en compétences des collaborateurs est un moyen, pas une finalité. Et elle nécessite un objectif, de l’organisation, des ressources, un suivi. Il faut donc être capable de formaliser ces éléments, de libérer du temps et de faire évoluer les mentalités afin de considérer enfin la formation comme un investissement.

Il faudra évidemment en attendre un retour, une rentabilité, en s’appuyant sur des indicateurs concrets. Des initiatives vont dans ce sens, comme la certification Qualiopi. Mais il reste encore du chemin à faire.

Articles susceptibles de vous plaire

Nos derniers articles

Faut-il passer à la semaine de 4 jours ?

LDLC, IT Partners, Unilever Nouvelle-Zélande… De nombreuses sociétés ont annoncé leur volonté de passer à la semaine de 4 jours. Il faut...

Il y a environ un mois
Respectez mon autorité

Dans cette période incertaine et floue, tout est remis en question. Et particulièrement la notion d’autorité. Ceux qui l’incarnent sont...

Il y a environ un mois
Peut-on parler de résilience aujourd'hui ?

Largement utilisé pour décrire la capacité des individus à s’adapter face à la crise sanitaire, la résilience est très souvent convoquée...

Il y a environ un mois

Articles à découvrir

Coupe du monde - L'analyse du profil d'Iniesta

Troisième et dernière journée de qualification avant de passer aux matches à élimination directe de cette coupe du monde 2018. Et ce...

Il y a presque 3 ans
"L'entrepreneuriat, c'est une histoire humaine"

CréActifs est le spécialiste des formations pour les entrepreneurs et accompagne les jeunes créateurs d'entreprises. Mathieu Salfati,...

Il y a presque 3 ans
David Borgeot  : « Se poser les bonnes questions »

Qui de mieux pour parler recrutement qu’une agence intérim ? Virginie Torres et Michaël Marrel créent TOMA Intérim et ouvrent leur...

Il y a plus de 2 ans