Partagez et enrichissez ce contenu avec votre perception

Et si la clé de la réussite se résumait en simplement trois mots ?  Confiance, estime et affirmation. Il serait alors pertinent d’accompagner ses collaborateurs ou salariés sur ces items. Ce ne sont pas les outils qui manquent, il faut désormais oser franchir le pas et mettre le focus sur ce qui pourrait être fait.

La confiance, une question de personnalité avant tout

Parlons confiance. Elle se développe au gré des réussites et des expériences positives. Développer la confiance de l’autre sera d’autant plus pertinent que l’approche se devra d’être adaptée. Et pour cause, la confiance reste un élément subjectif que nous ne pouvons imposer. Nous devons, au contraire, comprendre comment la gagner en fonction des personnalités.  Quelques exemples :

  • avec quelqu’un de très déterminé qui relève les challenges avec plaisir, on optera pour la valorisation des résultats obtenus, le sentiment de force sera ainsi décuplé.
  • l’expansif positif se réjouira d’un soutien personnalisé, pourvu qu’on ne l’empêche pas de créer et de rêver.
  • avec une personnalité plus douce, il est important, conseillé même, de reconnaître ses capacités d’écoute, d’empathie en validant que cela est nécessaire autant que productif.
  • enfin, l’individu précis et rigoureux appréciera sans doute la valorisation de son organisation et de sa précision.

Dans tous les cas, il faut constamment faire primer le « je » à l’enjeu », ainsi chacun s’en portera mieux.

L’estime, la clé pour permettre à chacun de s’impliquer

Vient ensuite l’estime ou il ne s’agit plus de valoriser ce qui est fait, mais l’autre pour ce qu’il est. Le relier a du sens, par ce que le non-sens est dévalorisant, et que chacun a besoin de se sentir bien pour s’impliquer, pour se motiver et pour se dépasser. Le génie réside en chacun, et en l’absence de projections négatives sur ce qu’est l’autre, je l’accepte comme il vient.

Inciter les personnalités à s’affirmer

L’affirmation de soi ne peut s’épanouir avec aisance que dans un rapport égalitaire. C’est-à-dire, un environnement sain, où chacun peut se parler en toute liberté, sans craindre d’entendre médire dans son dos.  Une communication ouverte et des échanges favorisés permettent ainsi aux idées de se développer. Avec la possibilité de pouvoir s’exprimer, on peut laisser sortir de soi ce qui demande à exister.  C’est en échangeant avec les autres que nous prenons conscience de ce que valent nos pensées, et dans tout milieu qui brime l’expression, ce n’est un secret pour personne, on perd très vite la cohésion.

Accepter les propos de l’autre, c’est l’autoriser à exister, à s’affirmer, développant ainsi la reconnaissance, la confiance, et enfin de l’estime. Bref, un environnement sain où chacun a les possibilités de s’épanouir et de réussir.

Par Pierre-Mickaël Adam

encart-revue-Diamond

Téléchargez notre revue Diamond pour découvrir d'autres articles réalisés par nos consultants experts.