Tout le monde parle de l’expérience client. Mais on semble oublier l’expérience collaborateur. C’est pourtant le premier client de l’entreprise, son ambassadeur également. Et lui proposer un parcours attractif est une question qu’il faut se poser dès son recrutement, jusqu’à son départ.

Partagez et enrichissez ce contenu avec votre perception

 

Par Florie Fonterme, Responsable Pédagogique et Relations Entreprise chez TTI Success Insights

 

Dans certains secteurs en tension, le recrutement est une affaire de séduction. Il faut attirer, convaincre les talents en leur montrant la meilleure facette de l’entreprise. Et une fois qu’il est en poste, ce candidat si courtisé devient un collaborateur « lambda » et les égards se font plus rares. L’entreprise oublie alors que l’expérience qu’elle propose à ses salariés est une affaire de durée. Elle en bichonne certains, considérés comme des « hauts potentiels » et peut en laisser d’autres sur le carreau.

 

Bref, la notion d’expérience collaborateur n’est pas encore acquise partout. Elle est pourtant essentielle. Et est au cœur du contrat de travail qui lie les deux parties. Chacune a des droits et des devoirs. Et parmi les devoirs de l’entreprise, il y a la nécessité d’écouter les équipes, comprendre leur besoin… Comme on le ferait avec un client.

 

Prise de conscience et mobilité

 

C’est la première étape pour accompagner et participer à la montée en compétences des collaborateurs, toujours dans l’objectif de servir la réussite de l’organisation. L’entreprise peut aider chaque personne à prendre conscience de qui il est et quelle est sa valeur. Se positionner, faire des choix en responsabilité, savoir pourquoi on prend un poste plutôt qu’un autre… Un collaborateur sûr de lui est un atout pour l’entreprise. Il connaît ses zones de confort et d’inconfort. Il est conscient de ce qu’il est capable de faire. Il est alors plus efficace.

 

Cette gestion individualisée et centrée sur l’humain est la clé de la réussite d’une société. Elle permet d’explorer et d’exploiter toutes les richesses qui constituent l’équipe. Elle aidera bon nombre d’entreprise à passer cette période chahutée, en s’appuyant sur les bons profils, placés au bon endroit.